Imprimés / Prints (2003-2012)

Imprimés / Prints (2003-2012)

0.00
Add To Cart
  Mots blancs  ( White Words ), 2009 sérigraphie à l’eau sur papier Gompi /  silkscreen print on Gompi paper, 3 éléments

Mots blancs (White Words), 2009
sérigraphie à l’eau sur papier Gompi / silkscreen print on Gompi paper, 3 éléments

Cette page réunit un ensemble d’œuvres issues de la production imprimée de Thomas Corriveau au cours des années 2000. Elles ont été réalisées en gravure (bois et linoleum) ou en sérigraphie. Certains projets prennent la forme d’ensembles muraux de grande envergure, où l’artiste explore de façon inventive le principe de multiplication inhérent aux arts d’impression.

This page brings together various works from the production of Thomas Corriveau in printmaking during the 2000s. The artist uses woodprinting, linocut or screen printing. Some projects take the form of large-scale wall installations, in which the artist creatively explores the principle of multiplication inherent in printmaking processes.


1967, 2005

Au cours de l’été 1967, le père de l’artiste, Bernard Corriveau, a pris une série de photographies de ses dix enfants : Matthieu, 15 ans; François, 13 ans; Bernadette, 12 ans; Marie-Noël, 11 ans; Thomas, 10 ans; Pascal, 8 ans; Vincent, 6 ans; Sophie, 4 ans; Isabelle, 3 ans; Jeanne, 1 an. Près de quarante ans plus tard, l’artiste s’en inspire pour réaliser un ensemble de dix linogravures.

In the summer of 1967, the artist's father, Bernard Corriveau, took a series of photographs of his ten children: Matthieu, 15; François, 13; Bernadette, 12; Marie-Noël, 11; Thomas, 10; Pascal, 8; Vincent, 6; Sophie, 4; Isabelle, 3; Jeanne, 1 year. Nearly forty years later, the artist has produced a series of ten linocuts directly inspired by these photographs.


Sophie, 2005

Un tout petit dessin a été découpé en 11 sections carrées, agrandies pour l’impression en sérigraphie. Sur chaque feuille que comporte l’installation murale sont imprimées toutes les sections du dessin, superposées les unes aux autres, dans un ordre et un choix de couleurs différent à chaque fois. Les impressions sont à la fois identiques (comportant toutes les mêmes 11 fragments superposés) et différentes (dans leurs étagements et colorations). L’ensemble des images juxtaposées se présente au premier abord comme un grand fouillis visuel saturé de traits colorés, duquel émerge cependant en plusieurs endroits la même figure qui semble flotter dans l’espace. Cela résulte d’un long et patient travail de positionnement des fragments apparentés par leurs couleurs. L’approche expérimentale privilégiée a fait une large part à l’improvisation dans le travail d’impression. Le système de production d’images a permis d’explorer de façon novatrice le principe de multiplication inhérent à l’estampe.

Voir l’article de Elizabeth Recurt : « Sophie : Jeu d’esquives et de révélations », ETC, Montréal, No 75, septembre 2006.

A very small drawing has been cut into 11 square sections, enlarged for screen printing. On each sheet of the wall installation are printed all the sections of the drawing, superimposed onto one another, each time in a different order and choice of colors. The prints are both identical (with all the same 11 superimposed fragments) and different (in their overprints each time and colorations). The set of juxtaposed images is at first sight like a visual clutter saturated with colored lines, but from which emerges, in several places, a figure that seems to float in space. This results from a long and patient work positioning the related fragments by their colors. This experimental approach was largely based on improvisation, in order to explore the principle of multiplication inherent in printmaking processes.

assistants : Annie Conceicao-Rivet, Melissa di Menna


Jours de pluie / Rainy Days, 2008

Les images de cette série sont produites en sérigraphie par une succession d’aplats colorés à la fois désordonnés et très organisés dans leur accumulation. La composition est constituée d’une multitude de fragments provenant du montage photographique d’un autoportrait renversé. Jours de pluie a mené à la réalisation de quatre ensembles, dont le plus important est constitué de 21 feuilles juxtaposés.

The images in this series are produced in silkscreen by a succession of colored areas both disordered and very organized in their accumulation. The composition consists of a multitude of fragments taken from the photographic montage of a reversed self-portrait. Days of rain led to the production of four sets, the most important of which consists of 21 juxtaposed sheets.


Mots blancs / White Words, 2009

Trois sérigraphies imprimées sur un papier japonais d’une grande finesse. Là où il y a la couleur, le support réagit à l’humidité et se contracte en séchant, formant tout autour des figures imprimées des ondulations qui sculptent la surface et semblent ainsi creuser l’espace de la representation.

Three silkscreens printed on Japanese paper of great finesse. Where there is color, the paper reacts to humidity and contracts itself as it dries, forming ripples in the surface around the printed figures that seem to widen the space of the representation.


Autres projets